Créer un site internet

B) L'osmose dans la centrale électrique.


Concrètement, on va mettre en contact de l’eau douce d'un fleuve avec l’eau salée de la mer. L'eau douce va être attirée vers l'eau de mer pour créer un milieu équilibré en sel. C'est en partant de ce principe que les ingénieurs ont imaginé la centrale électrique à osmose.

La centrale est donc composée de deux «compartiments», l'un rempli d'eau salée, l'autre d'eau douce. Les deux étant séparés par une membrane poreuse qui ne laisse passer que l'eau du fleuve, mais aucun minéraux. Le premier compartiment est rempli d'eau du fleuve, le second d'eau de mer.

C'est là que se produit l'osmose, l'eau douce va passer a travers la membrane poreuse pour équilibrer sa concentration en sel avec l'autre compartiment, la pression augmente alors dans la partie d'eau salée, et le «trop-plein» provoqué passe dans un tube l'amenant vers une turbine. Cette dernière est entrainée par le débit d'eau et produit de l'électricité. L'eau est ensuite rejetée à la mer, exactement comme si le fleuve l'avait fait lui même, sans apport chimique ou autre de la part de la centrale, c'est ce qui permet de qualifier cette production d'énergie de propre et renouvelable.

 

Schéma du fonctionnement de la centrale

 

  • Techniquement:

    Dans un premier temps l'eau salée est pompée à une profondeur avoisinant les 35 mètres. Une membrane pré-filtre cette eau : en effet, les ingénieurs doivent s'assurer qu'aucuns éléments ou particules n'entrent et ne dérèglent le mécanisme. Cette première étape est indispensable afin d'éviter l'usure prématurée des membranes et des turbines. (Ce filtrage est aussi effectué sur l'eau du fleuve).

    Ensuite, les deux compartiments sont alimentés en permanence par le fleuve et la mer pour permettre de garder un niveau constant d'eau douce et de concentration en sel, ce qui permet d'avoir un phénomène d'osmose constant et parfaitement productif. 80 à 90% de l'eau douce traverse la membrane semi-perméable. C'est ce déplacement d'eau constant qui entraine une surpression qui est ensuite canalisée vers la turbine.

    En parallèle, de l'eau saumâtre (eau douce et eau salée) est ajoutée juste avant la turbine afin d'augmenter la pression et le débit, donc la production en électricité. (Cette eau saumâtre est en proportion minoritaire par rapport au volume d'eau résultant de l'osmose).

 

 

Exemple d'un rouleau de membrane semi-perméable

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site